Droit pénal : votre avocate
en cas de dommage corporel
à Paris 8e

Vous êtes victime d’une agression ou d’un accident de la circulation ? Vous avez subi des dommages corporels et/ou moraux ? Un accident peut beaucoup vous fragiliser. Alors, lorsqu’est venu le moment de demander une indemnisation à la hauteur du préjudice subi, mieux vaut vous entourer d’un avocat expérimenté.

Avocate au barreau de Paris, Maître Karyn BARTLETT exerce depuis 1995 et vous reçoit dans le 8e arrondissement de Paris pour une consultation. Privilégiant écoute et conseil, votre avocate met tout en œuvre pour défendre vos intérêts devant les tribunaux.

Vous pouvez également lui demander conseil en droit de la famille, droit du travail et droit immobilier.

Avocat bleu

Quels sont les préjudices indemnisables ?

On distingue plusieurs types de préjudices indemnisables : le préjudice matériel, les séquelles de l’accident (déficit fonctionnel permanent), l’incapacité temporaire, la gêne dans les conditions d’existence, les souffrances endurées… Il existe aussi le préjudice moral des proches, qui ont perdu un parent, un enfant, un frère ou une sœur.

Plusieurs de ces préjudices peuvent être évoqués par la victime selon la situation. Dans tous les cas, des conditions doivent être réunies pour que le préjudice soit indemnisable :

  • il doit être certain : actuel et non potentiel ou futur,
  • il doit être direct : directement lié à l’accident ou à l’agression,
  • il doit être déterminé : pouvant être clairement identifié.

Maître BARTLETT vous représente pour vous aider à obtenir une indemnisation en cas de préjudice corporel et de préjudice moral. Son objectif est de défendre vos intérêts pour que vous obteniez ce qui vous revient de droit.

Sérieux-pcito

Sérieux

Compétence-picto

Compétence

Écoute-picto

Écoute

Accessibilité-picto

Accessibilité

Dynamisme-picto

Dynamisme

Indemnisation de victime d’accident de la circulation à Paris 8e

Une victime d’accident de la circulation peut être soit piéton, automobiliste ou motard. Afin de déterminer le droit à indemnisation, il faut tout d’abord vérifier les responsabilités de chaque partie. La protection n’est pas la même si la victime conduisait ou pas. Mieux vaut donc récolter le maximum de preuves le jour de l’accident afin de parer toute contestation ultérieure. Contrairement aux conducteurs à qui l’on peut opposer leur propre faute, les victimes non-conductrices (piétons, cyclistes) ont droit à une indemnisation quasi systématique.

Une expertise médicale gérée par la compagnie d’assurance adverse permet d’évaluer les préjudices corporels de la victime. Il est tout à fait conseillé que cette dernière se rende à l’expertise médicale avec son propre médecin afin de bénéficier de ses conseils et de faire état de tous ses préjudices.

Avocat bleu